Infos utiles sur nos droits

Un syndicat, ça sert à quoi ? les bonnes raisons de se syndiquer

Le syndicat : une invention des travailleurs

Il était une fois… un temps où il n’y avait pas de jour de repos ni de congé. Un temps où les enfants travaillaient. C’était il y a à peine plus d’un siècle…

Et puis, des travailleurs ont décidé de se réunir, de lutter collectivement et de s’organiser dans des syndicats. C’est ainsi que la CGT est née, en 1895. C’est le premier syndicat à avoir été créé.

A force de luttes et de persévérance, les victoires se sont accumulées : en 1906, repos hebdomadaire, en 1919, journée de huit heures. En 1936, alors que, 2 années plus tôt, les salariés ont fait une grève générale contre la montée du fascisme, les grèves avec occupation d’usines se multiplient. Résultat : 15 jours de congés payés, des augmentations de salaire… Après la 2ème Guerre Mondiale, la Sécurité Sociale est instaurée : avec des caisses pour gérer les retraites par répartition, les allocations familiales, l’assurance maladie, à partir de cotisations sociales versées par les entreprises et les salariés.

Le syndicat, un outil dont chacun peut se saisir

Un syndicat, c’est donc un regroupement de travailleurs (y compris, pour la CGT les chômeurs et la CGT des retraités), pour défendre et améliorer la vie au travail ou en-dehors, pour débattre, informer, décider d’initiatives…

Il n’existe pas de syndicat dans toutes les entreprises, mais si vous voulez créer ou faire vivre la CGT là où vous travaillez, nous sommes là pour vous accompagner, vous former, vous suivre.

Le droit de grève

Le droit de grève en France est un droit garanti par la Constitution. C’est un droit individuel, chacun est libre de faire grève. Mais c’est aussi un droit collectif : on ne peut pas faire grève tout seul ! Et il faut avoir des revendications, qui peuvent être très précises et locales ou très larges.

Tout salarié, syndiqué ou non, a le droit de faire grève dans son entreprise dès l’instant où il répond à un mot d’ordre de grève au plan national ou local.

Dans la Fonction Publique et certains secteurs comme les transports, il faut un préavis ou une procédure spéciale de déclaration.

Un salarié ne peut pas être sanctionné pour le seul motif qu’il a fait grève.

 

Se syndiquer : Une grande idée !

Se syndiquer pour rompre l’isolement dans laquelle notre société nous enferme.

Se syndiquer pour ne pas se retrouver seul face à l’employeur !

Se syndiquer pour avoir la possibilité de participer à des sessions de formation économique, sociale et syndicale.

Se syndiquer pour avoir accès aux circuits d’information de la CGT.

Se syndiquer pour décider collectivement des revendications et des moyens pour les mettre en œuvre et les faire aboutir.

Se syndiquer : Une démarche déjà séculaire !

Née avec la révolution industrielle du 19e siècle et de la volonté des salariés de s’organiser collectivement et durablement afin de défendre leurs intérêts face à l’omnipotence du patronat, la CGT est le premier syndicat français bâti sur des dimensions professionnelles et géographiques.

La CGT agit pour un syndicalisme démocratique, unitaire et indépendant, au service des revendications des salariés.

En 2015, la CGT a fêté ses 120 ans.

Se syndiquer : Devenir un acteur de son avenir !

Le fonctionnement démocratique de notre organisation permet à chaque individu de pouvoir s’exprimer pleinement. Que cela soit au travers des assemblées de syndiqués, de réunions thématiques…, nul besoin d’être un élu ou mandaté pour nourrir le débat d’idées.

Face à une société basée de plus en plus sur l’individualisme et la robotisation de l’intelligence humaine, le militantisme CGT est un formidable vecteur d’épanouissement culturel et intellectuel.