La CGT 78 s’indigne de la présence de Dieudonné au péage de Buchelay avec les gilets jaunes

Le 1er décembre se tenait la 16ème manifestation nationale contre le chômage et la précarité, qui a rassemblé des milliers de personnes à Paris, dont plusieurs centaines dans le cortège yvelinois, avec des agents de la Poste, des salariés de la métallurgie, de l’Education, des travailleurs sans papiers, des intérimaires, des retraités… Les assistantes maternelles étaient nombreuses également, car leur profession est particulièrement visée par les projets de réforme de l’assurance chômage.

C’était également le 3ème samedi de mobilisation des « gilets jaunes ». Dès le 29 novembre, la CGT pointait « les ressorts (…) obscurs et les solutions préconisées (…) floues, voire dangereuses pour le monde du travail (…) » et le fait que « plusieurs partis d’extrême droite semblent être à la manœuvre. » Ce 1er décembre, la présence du propagandiste antisémite Dieudonné sur le péage de Buchelay est un des éléments qui confirment l’analyse de la CGT. Cette présence n’a pas fait l’unanimité, sans pour autant conduire à une réelle clarification dans le groupe facebook Gilets Jaunes Mantes 78.

Cette ambiguïté-là est en soi dangereuse : la CGT se bat au quotidien pour améliorer les conditions de vie et de travail des salarié.es, chômeur.euses, retraité.es, précaires, jeunes, mais aussi contre toutes les discriminations et pour l’égalité des droits. Ces deux combats sont indissociables si nous voulons transformer la société, mettre fin à l’exploitation capitaliste, aux idées d’extrême-droite et aux oppressions que vivent de trop nombreuses personnes parce qu’elles sont handicapées, LGBT, racisées, etc…

Nous voulons un créer un vrai mouvement social, démocratique, solidaire, antifasciste, pour une autre répartition des richesses, pour défendre et améliorer le droit du travail, le système de sécurité sociale, pour des embauches qui permettent à la fois de lutter contre le chômage et la précarité et d’améliorer les conditions de travail et le service rendu, pour des services publics de proximité et de qualité, pour la régularisation des travailleurs sans-papiers.

Nous appelons tous ceux et toutes celles qui dans le monde du travail se reconnaissent dans cette démarche à rejoindre la CGT, et à participer à la journée d’action interprofessionnelle le 14 décembre à l’occasion de la réunion du comité nationale de la négociation collective sur la question de la hausse du SMIC.

Trappes, le 4 décembre 2018

https://www.cgt.fr/comm-de-presse/salaires-agir-pour-une-augmentation-immediate-des-salaires-pensions-et-de-la

https://www.cgt.fr/lutter-contre-les-idees-dextreme-droite-et-le-racisme-14-fiches-pratiques-et-argumentaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *