Un 5 décembre exceptionnel

32 bus au départ des Yvelines pour la manifestation parisienne du 5 décembre, cela ne s’était pas vu depuis dix ans ! Des jeunes, des non-syndiqués se sont inscrits ou ont pris contact avec la CGT. Le résultat de dizaines de milliers de tracts distribués, de nombreux collages, de centaines de discussions avec les collègues, de dizaines d’heures d’information et d’assemblée.

Nous devons faire durer et amplifier cette dynamique qui s’est créée !

Cela signifie que le travail de contact, d’écoute, de débats sur les revendications locales et la réforme des retraites doit s’intensifier, que les déploiements et distributions de tracts doivent continuer.

Impliquer tou.tes nos syndiqué.es, mobiliser les collègues, c’est indispensable ! Au local syndical, en AG sur les lieux de travail, dans les locaux des UL, nous vous invitons à organiser ces discussions qui participent grandement à faire grandir la confiance et l’envie de lutter collectivement.

Auchan Vélizy : 30 grévistes

Petits salaires, temps partiels imposés notamment aux femmes, horaires très décalés ne facilitant pas les discussions collectives, ce n’est pas simple de bouger dans le commerce. Ce sont pourtant 30 personnes qui se sont mises en grève le 5 décembre à Auchan Vélizy, où la CGT est implantée de longue date et mène une activité régulière !

Cheminots : des taux de grévistes impressionnants

Plus importants le 6 décembre que le 5, les taux de grévistes sont impressionnants et 90% des trains sont supprimés. Les agents de maitrise et cadres sont nombreux à se mobiliser également. Des AG se tiennent tous les matins.

Les cheminots d’Achères ont distribué un tract aux usagers samedi matin sur le marché et organisé un débat sur la réforme des retraites dimanche après-midi.

Très forte mobilisation dans l’enseignement et les collectivités

Difficile de recenser toutes les établissements scolaires fermés, en raison de la grève des enseignants mais également pour le 1er degré des agents municipaux de l’animation, des cantines et des ATSEM. A Achères, 9 écoles sur 10 fermées, 5 sur 6 à Limay, 6 écoles fermées aux Mureaux et à Plaisir, les collèges de Trappes fermés…

A l’Université Versailles Saint Quentin (UVSQ), deux assemblées se sont tenues fin novembre avec les étudiants sur la précarité et la réforme des retraites. Les étudiants ont organisé une opération CROUS gratuit (restaurant universitaire).

Métallos en lutte

En plus d’un processus de mobilisation pour leur convention collective qui cuminera le 7 février 2020 avec un rassemblement devant l’UIMM à Paris, les entreprises de la métallurgie se sont bien mobilisées le 5 décembre.

AURA Mantes (ex garage Renault) : 20% de grévistes, Safran Magny : 30%, quatre fois plus de grévistes que d’habitude à Airbus Elancourt, notamment des cadres, grève bien suivie à Selmer Mantes, 2 bus pour la manif du syndicat de Renault Flins, un de Thalès Vélizy, un autre du Technocentre Renault…

De nombreux lieux culturels fermés

Le 5 décembre, le musée archéologique de Saint Germain et le zoo de Thoiry étaient fermés. Le Château de Versailles également, et l’AG des grévistes du 7 décembre a décidé de suspendre le mouvement pour le reprendre le 10 décembre.

Mobilisation historique aux Finances Publiques

32, 06% de grévistes, et 16 services fermés (8 Services des impôts des particuliers, 4 Services des impôts des entreprises et 4 trésoreries) : le 5 décembre a connu des taux historiques pour le département des Yvelines, alors que les mobilisations ont été nombreuses ces derniers mois pour les emplois et le maintien des sites !

Transports urbains (bus) : grèves à TVM et Transdev

Ce sont 92% des agents de TVM Mantes qui se sont mis en grève pour 3 jours le 5 décembre.

Chez Transdev, le 5 décembre, les taux de grévistes sont les suivants : Rambouillet 70% sur le dépôt, Ecquevilly 35% sur le dépôt, Montesson les Rabeaux 45% et manifestation à Paris, Montesson la boucle 85% .

La moitié des agents de la DIRECCTE 78 en grève

Les services du Ministère du Travail se sont bien mobilisés le 5 décembre. Alors que les militants dans les entreprises constatent bien le manque d’effectifs à l’inspection du travail, une nouvelle réforme vient d’être annoncée qui risque de dénaturer les missions et l’indépendance de ces services.

Les énergéticiens et gaziers voient rouge

La moitié des agents d’Enedis dans les Yvelines étaient en grève le 5 décembre, et 47% à GRDF. A Storengy Beynes, la grève a été reconduite le 6 décembre et une AG est prévue lundi 9 décembre au matin.

La santé veut se faire entendre !

A l’hôpital de Meulan Les Mureaux (CHIMM), on comptait le 5 décembre 147 grévistes dont 78 assignés. L’hôpital de jour psychiatrique de Rambouillet (qui dépend de Plaisir…) était fermé. Mobilisation également à Mantes et à Rambouillet, où à l’appel de la CGT, 80 agents de différents services ont fait un lâcher de ballon avec leurs revendications. A noter également, une heure de débrayage des salariées de l’aide à domicile de l’associations AMD à Mantes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *